Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 08:46

nikefr2

 

Nike vient de dévoiler en fanfare le nouveau maillot de l'équipe de France de football. Pas évident de reprendre le flambeau d'Adidas, fournisseur historique des Bleus d'aussi loin que je me souvienne. Alors Nike joue la rupture.

 

Evidente volonté de rupture

 

Rupture par rapprot au passé. Le passé récent alors. Les Bleus ont été tellement nuls lors du mondial sudafricain que Nike trouve le point de départ de sa com'. Nouvelle énergie, nouveau coach (Merci Lolo), nouveau maillot.

 

Ok, il est bleu, il est assez joli, voire élégant. Dugarry joue bien son rôle de consultant et organise correctement la montée en puissance du film de Nike.

 

Mes souvenirs en Adidas

 

Jouer la rupture, OK, mais se souvenir quand même. Mon premier maillot frappé du coq date de 1982, finement rayé de blanc et de bleu avec un coq disproportionné. Je me souviens aussi d'un maillot blanc, sans étoile, que j'avais sur le dos au SDF un certain 12 juillet 1998. Puis d'un autre, étoilé et bleu, daté de 2000. Historique car le 2 juillet 2000, la France remportait l'Euro et je devenais papa pour la première fois.

 

Un papa qui va accompagner ses deux grands garçons voir la France défier le Brésil le 9 février. Et accessoirement présenter son nouveau maillot. Nous, on aura les anciens. J'espère qu'on va nous laisser entrer...

 

Nike copie Apple

 

Je vous laisse découvrir la vidéo de lancement. Correct, mais finalement pas très créative. La seconde partie notamment où Romain Gardair, Directeur produits Nike (5'50 sur la vidéo) se prend pour Johny Ive, chef du design chez Apple. La similitude est flagrante, Nike lance son maillot comme Apple ses ordis. En lien, la vidéo du Macbook Air pour ceux qui souhaitent comparer.

 

 


 

Ils n'en font pas un peu trop ?


Mauvais timing

 

Pas de chance, Malouda, chargé de porter les valeurs du nouveau bleu de chauffe, ne brille pas par sa forme du moment. Ratée également l'allusion au col et à Cantona. Ca ne colle pas justement à l'histoire positive des Bleus. Canto, s'il a brillé avec Manchester (avec son col remonté), n'a jamais rien gagné avec les Bleus.

Partager cet article
Repost0

commentaires