Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 15:46

524020426-jpgPlus de 25% des hommes de la région Asie-Pacifique reconnaissent avoir déjà commis un viol, selon une enquête de l'ONU.

 

Le chiffre fait froid dans le dos. Plus de 10.000 hommes, âgés de 18 à 49 ans interrogés anonymement, ont répondu à une enquête lancée par l'ONU sur la condition féminine dans la région Asie-Pacifique. Plus de 25% des hommes interrogés reconnaissent avoir déjà commis un viol. Pour Roberta Clarck, représentante de l'ONU, "cette étude présentée mardi à Bangkok prouve bien que la violence faite aux femmes est une dure réalité."

"Nous devons changer la culture qui permet aux hommes de décréter qu'ils ont le pouvoir et le contrôle des femmes", a ajouté la responsable en charge de la question des femmes pour les Nations unies dans la région.

L'étude a été réalisée dans six pays : au Bangladesh, au Cambodge, en Chine, en Indonésie, enPapouasie-Nouvelle-Guinée et au Sri Lanka, excluant l'Inde où les violeurs présumés d'une étudiante dans un bus de New Dehli viennent d'être reconnus coupables.

Les questions posées ne portaient pas sur le terme de viol mais demandaient si les hommes avaient déjà "forcé une femme qui n'était pas leur épouse ou leur compagne à avoir des relations sexuelles". Il était également demandé aux hommes s'ils avaient déjà profité d'une femme trop ivre ou trop droguée pour dire si elle était consentante.

Les résultats donnent des chiffres divers selon les pays. Ainsi, 4.3% des hommes au Bangladesh reconnaissent un viol quand ils sont 40.7% dans une île de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Et le chiffre grimpe encore si l'on inclut les viols perpétrés sur sa partenaire. 13% au Bangladesh et 59% 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires